Vous trouverez ici une version synthétique de mon itinéraire à travers une dizaine de pays de septembre 2015 jusqu’à aujourd’hui. Une carte détaillée de chaque région du monde est disponible après la synthèse.

L’Océanie

L’aventure démarre avec le pays des Kiwis, la Nouvelle-Zélande. Pendant 4 mois, je parcours à vélo les deux îles pour un total de 4000 kilomètres.

Puis après une pause et un travail, je m’envole pour l’Australie et débute par la ville de Brisbane. Fin août 2016, je me lance en direction de Sydney, pour m’arrêter finalement dans la petite ville de Bowral après 1600 kilomètres.

L’Asie du Sud-Est

A peine atterri en Thaïlande, à Bangkok, je m’envole pour le sud, à Surat Thani et direction Phuket à vélo. J’y prends le bus pour Ranong puis je rejoins Chumphon à vélo.
Ensuite, par le train, je rejoins l’extrême nord du pays à Chiang Mai. Après un mois passé aux alentours, je redescends sur Bangkok en train. Et commence ainsi un nouveau trip à vélo qui m’emmène au Cambodge.

Je suis resté en Thaïlande pendant 3 mois. Pour cela, j’ai renouvelé mon visa en payant dans un poste de l’immigration, valable un mois. Puis pour le dernier mois, je suis sorti du pays en me rendant au Myanmar (visa-run).

A Kampot, je prends le train pour rejoindre la capitale, Phnom Penh et de là, un bus m’emmènera à Siem Reap pour la visite de la cité d’Angkor. De nouveau à vélo, je traverse le nord du pays pour rejoindre la frontière avec le Laos. Tout cela sur la durée d’un mois.

Laos et Vietnam

De la pointe sud du Laos, je remonte jusqu’à la capitale, Vientiane, à vélo. D’ici, un bus me dépose à la jolie ville de Luang Prabang. Une extension de visa me permet de quitter le pays à vélo et rejoindre le Vietnam.

Le franchissement de la frontière se fait au poste Nậm Cắn. De là, je remonte jusqu’à la capitale, Hanoi. Puis un aller pour rejoindre l’île de Cát Bà, le retour se fera en train. Je laisse mon vélo sur Hanoi et me rend en bus à Hà Giang, y effectue une boucle à moto puis retour sur la capitale en bus.
J’enfourche mon vélo pour 200 kilomètres avant de chuter et me casser la clavicule, à Vinh.
A peine remis sur pied que je prends le train pour Hue. Après une période de convalescence de 20 jours, je prends l’avion pour Hô-Chi-Minh (mon vélo voyagera en train). Quelques visites aux alentours avec mon père avant de m’envoler à nouveau pour l’Australie.

Sur 7 mois, j’ai parcourus 4300 kilomètres en Asie.

Retour en Australie

Je rentre au pays des Kangourous avec un visa touriste cette fois, pour 3 mois. Visite de Melbourne et Uluru en avion.

L’Europe du Nord

Vol de Sydney à Helsinki, sans mon vélo. Je me rends à Karjaa, situé à l’ouest de la capitale finlandaise.

De ce point, démarre mon périple à pied pendant 250 kilomètres avec une remorque, jusqu’à Lahti.
Après une tendinite à la cheville, je décide de revenir sur mon mode de déplacement préféré. Je vais à Jyväskylä en bus et achète un nouveau vélo.
Et j’enchaîne quelques jours après un voyage en voiture avec ma Maman et son compagnon pendant 10 jours dans le sud du pays.

Retour sur la selle pour remonter jusqu’à Nordkapp, en Norvège. Puis l’archipel des Lofoten en faisant une halte à Tromsø. Je continue sur la côte ouest de la Norvège, par le sud, jusqu’à Trofors et bifurque vers l’est pour la Suède.

De la frontière suédoise, je remonte à l’extrême nord du pays pour finalement m’arrêter à Idiuvoma. Petit village où j’ai séjourné tout l’hiver en tant que volontaire pour une agence de voyage et expérimenté l’Arctique.

Fin mars 2019, je pars à nouveau sur les routes avec des pneus cloutés pour rouler sur la glace. C’est un périple de 1800 kilomètres en 30 jours pour rejoindre la capitale norvégienne, Oslo. Gros challenge !

A Oslo, je retrouve deux de mes amis pour un séjour en voiture dans le sud de la Norvège, puis nous partons pour le Danemark. Pendant une dizaine de jours, nous voyageons tous les trois à vélo, jusqu’à Copenhague.

Puis je décide de retourner en Suède pour rejoindre Stockholm en logeant la côte ouest et en bifurquant vers l’est à partir de Göteborg. J’atteins la capitale suédoise le 25 juin 2019 et je m’apprête à partir pour la France.

Ce périple dans les pays nordiques a duré 15 mois et plus de 7300 kilomètres à vélo.

L’application TravelMap

Aujourd’hui, j’ai traversé 3 continents et 10 pays après presque 4 années.
Il était nécessaire que je trace mon itinéraire pour que mes proches savent où je me trouve. Pour moi également, ça me permet de me rappeler des endroits que j’ai visités.
Mes recherches m’ont amené à choisir TravelMap, un projet français fondé par Clément Mas en 2014, qui correspondait parfaitement à mes besoins.

Si vous souhaitez obtenir un mois d’essai en Premium, je vous invite à me contacter.

La carte