Bilan de l’hiver en Suède

Retour sur ces quatre mois passés en Laponie suédoise avec l’équipe d’Aventure Arctique découvert par le site HelpX.
En tant que Helper, j’ai eu pour tâche de dresser le couvert, assurer le service pour les clients, en plus du ménage et de l’aide en cuisine. En travaillant environ 4h par jour, j’avais en compensation un toit, les repas et surtout un environnement magnifique à découvrir.

Le lodge Aurora sous une aurore boréale

Pendant mon temps libre, soit une bonne partie de la journée, je pouvais accompagner les guides et participer aux activités avec les clients : raquettes, skis nordiques, motoneige.
Rester au même endroit pendant aussi longtemps avec toujours du monde autour de moi, ne fut pas chose aisé au début.
C’était d’ailleurs une sorte de challenge pour moi-même, me prouver que je pouvais le faire.
L’expérience a été enrichissante à tout point de vue.

Tout d’abord humaine, grâce une équipe soudée et bienveillante, malgré les tensions que l’on a rencontré au fil du temps, inhérent à toute vie de groupe.
Etant très attaché à la qualité de mon environnement et des personnes aux alentours, je ne me suis jamais senti à part et j’étais dans une bonne zone de confort.
Les clients ont été également très agréables et ouvert. Notre cohésion se ressentait sur notre accueil, les nombreux témoignages des clients nous l’ont confirmé. Il n’y a rien de plus positif et encourageant que de recevoir ces gentils messages.

Cette semaine fût un émerveillement au quotidien au-delà de l’idée que l’on s’était faite.
 
Toute l’équipe est géniale très bonne ambiance on se sent chez soi chez vous ! Un vrai paradis sur terre !

Mathilde

Puis une expérience physique dans ce monde du froid et du blanc. Moi qui rêvais de vivre au moins un hiver dans l’univers arctique, je fus servi !
Cet environnement qui n’a cessé de m’apaiser durant mon voyage à travers la Finlande, la Norvège et la Suède. Il m’a sublimé par la beauté des couleurs, de paysages féeriques, du calme durant tout cet hiver.
Malgré une météo assez particulière avec des pics de chaleur anormaux, le froid s’est bien installé pendant le mois de janvier où le thermomètre a passé le cap des -40°C pour quelques jours. La neige fut tardive et peu abondante mais nous avons pu en profiter tout de même.

J’ai découvert plusieurs phénomènes liés au froid extrême, notamment les parhélies et Fata Morgana. Et bien sûr, des aurores boréales dont quelques unes assez exceptionnelles.
La faune, très réduite, offre parfois son spectacle comme des troupeaux de rennes, quelques lagopèdes prenant leur envol ou un renard faisant une brève apparition dans notre champ de vision.

Je fus privé de mon appareil photo pendant un bon mois, ce qui m’apporta quelques frustrations mais finalement, cela m’a permis de me rendre compte de l’importance que ça revêt pour moi. En février, je peux de nouveau photographier, et la Norvège m’offrira mes premiers clichés de cette année.
Le retour du soleil combiné à la glace et la neige m’ouvrent de nouvelles perspectives.
J’aime photographier cette nature à la fois fragile, éphémère et omniprésente, impitoyable. Un équilibre qui se dérègle ou qui se modifie pour s’adapter.

Le feu et la glace

Plus que jamais, je crois qu’il faut se reconnecter à cette Nature à laquelle nous nous sommes éloignées physiquement et spirituellement. Ne pas apprendre à survivre mais plutôt à vivre plus en harmonie avec Elle.
Voilà ce que j’essaie de transmettre, modestement, à travers mes photographies.

Le mois de mars s’est montré plus rude, une fatigue et lassitude s’est abattu sur moi. J’ai attrapé un gros rhume pendant une bonne semaine.
Puis nous organisons le dernier événement de la saison, la Race Aurora. Un groupe de 21 coureurs vont courir dans la neige, pendant 3 jours : 5km, 35km et 60km. L’équipe du lodge s’occupe essentiellement de tracer la piste et des ravitaillements sur le parcours, en plus des services habituels comme les repas et le sauna. Ce fut un changement de rythme bienvenu pour casser la routine hebdomadaire.

Et enfin, le lundi, tout le monde est reparti prendre l’avion excepté 3 personnes. La rupture est moins douloureuse qu’en octobre. J’en profite pour faire un dernier raid à ski avec Clémence et Matthieu. pendant 2 jours.
J’occupe mon mercredi après-midi à organiser mes sacoches. Le package va être lourd car je dois transporter mes affaires grand froid en plus. Je les laisserai à Oslo dans un mois, soit par la poste soit par l’intermédiaire de mes amis.

Je pars avec l’esprit serein, avec aucune incertitude comme c’est le cas parfois. J’ai envie de rencontrer l’inconnu à nouveau, sortir de ma zone de confort acquise ces derniers mois. Retrouver aussi une liberté d’être et de pouvoir suivre mon instinct.

Pour cette partie du voyage vers les pays baltes et l’Europe de l’Est, je n’ai aucune attente et aucune connaissance, mis à part les bribes d’histoires et géo appris à l’école. Le seul objectif que je me donne, c’est de passer par l’Ukraine. Ne me demandez pas pourquoi, c’est simplement une curiosité qui traîne depuis des années.
Il est aussi envisageable que je passe par la France d’ici la fin de l’année ou en début d’année prochaine.

Un grand merci à toute l’équipe d’Aventure Arctique : Sigrid et Jean-Marc, Clémence, Mathieu, Eric, Florian, Florent, Fanny, Coraline, Amélie et Arnaud pour cette expérience qui restera gravé dans ma mémoire et une étape importante dans mon voyage.

Je vous donne rendez-vous dans un mois, le 27 avril pour mon arrivée à Oslo. N’hésitez pas à me suivre quotidiennement sur ma carte TravelMap, j’y tiendrai l’itinéraire et mon journal de bord comme auparavant.